Aller au contenu principal

Les terrils du Borinage

Description 

Témoins d'une activité économique qui fut jadis prospère, les terrils constituent aujourd'hui des éléments précieux à la biodiversité de notre région. Le sol constitué de déchets schisteux noirâtres permet un réchauffement rapide au soleil et une sècheresse intense du substrat entraînant la présence de plantes et d'animaux thermophiles. Des écosystèmes spécifiques s’y développent par conséquent grâce à leurs conditions particulières : pentes fortes, perméabilité du substrat, exposition au soleil, zones à végétation rase ou inexistante, …

Le bassin houiller du Borinage possède de nombreux terrils dont plusieurs sont placés en réserve naturelle ou en site de grand intérêt biologique. Des visites guidées et des gestions participatives encadrées sont organisées sur plusieurs d’entre eux par Natagora. Plus d’informations sur Régionale Centre-Ouest Hainaut ou sur Commission de Gestion des Terrils du Borinage.

Espèces et saisons

Forts variables en raison des différents biotopes (boisés, marécageux, pelouses sèches, rocailles, présence de mares) les terrils n'offrent pas tous les mêmes milieux. Ils accueillent par là même une faune et une flore bien souvent spécifiques à chacun.

Leur position dominant le paysage offre l'avantage de pouvoir suivre les mouvements en période de migration. Merle à plastron, Traquet motteux, Rougequeue à front blanc, Gobemouche noir, voire le Hibou des marais par endroit… Les terrils sont typiquement des sites à  surprises !

Au printemps, les roseaux bordant les mares cachent Gorgebleue à miroir, Phragmite des joncs, Rousserolle effarvatte, ...

En hiver, Bécasse des bois, Bécassine des marais, Bécassine sourde et autres hivernants tels que les Sizerins et Tarins sont possibles.

Le terril Saint-Antoine (Dour-Boussu)

Le terril Saint-Antoine (SGIB) est incontestablement l’un des plus riches en biodiversité de la région. Il comprend de vastes zones dénudées, des pelouses ouvertes, des friches, des plans d'eau, des roselières et divers boisements pionniers.

Les roselières accueillent la Gorgebleue à miroir blanc, le Bruant des roseaux, la Bouscarle de Cetti et la Rousserolle effarvatte. La Locustelle tachetée est présente dans les parties plus sèches. Les fourrés situés en bas de pente sont notamment occupés par la Fauvette babillarde et les zones plus boisées par le Pouillot fitis. Le terril est également un lieu de halte pour certains migrateurs tels le Merle à plastron ou plus rarement le Traquet motteux. Pluviers dorés, Chevaliers culblanc, Balbuzard pêcheur, Pipit à gorge rousse en passage migratoire automnale survolent le site. Plus de 106 espèces y ont déjà été observées.

Le reste de la faune est par ailleurs extrêmement riche également. On note la présence dans les mares des anciens bassins à schlamms d'une belle population de Crapauds calamites, l'Alyte accoucheur ainsi qu’un cortège de tritons, crapauds et grenouilles. Mais aussi l’Orvet fragile, pas moins de 11 espèces de coccinelles dont la remarquable Coccinelle des roseaux ou encore une espèce xérophile pionnière qu’est la Coccinelle des friches et plus de 10 espèces d’Orthoptères dont l’emblématique Criquet à ailes bleues.

Carte du site

Observations.be/Terril Saint-Antoine

http://biodiversite.wallonie.be/fr/1888-terril-saint-antoine_Recensements faunistiques et floristiques

Accès

Parking le long du Ravel de la ligne 98 (ancienne gare de Dour), à proximité du stade Dour-Sports.

Coordonnées GPS : 50.403933, 3.772532

 

Réserve Naturelle de Marcasse et Alentours (Boussu-Colfontaine)

Situé sur la commune de Colfontaine, dans la vallée de la Haine, la Réserve Naturelle de Marcasse et Alentours (SGIB) (Terril du Dix-Huit dit Terril du Grand Buisson) présente une grande diversité d'habitats naturels : boulaies, zones forestières, pelouses sommitales et de versant, zones humides ... Cette diversité est accueillante pour un cortège de plantes et d'animaux remarquables. Certaines plantes rares pour la région comme la cotonnière naine, le chardon penché, l'épilobe lancéolé, ... Une belle diversité d’oiseaux peuvent y être observés et notamment en passage migratoire : Rossignol, Rousserolle verderolle, Pipit farlouse, Pouillot fitis… Divers papillons et libellules y évoluent et le site est géré pour la protection du Crapaud calamite et de l’Alyte accoucheur.

Carte du site

Observations.be/Marcasse et Alentours Terril du Dix-Huit

Accès

  • Par le Sentier de Saint-Ghislain du côté de la rue Alphonse Brenez. Traversez alors le Ravel pour accéder au site. Coordonnées GPS : 50.418375, 3.830429
  • Par le Sentier de Saint-Ghislain, empruntant le sentier sur votre droite en laissant sur votre gauche les installations désaffectées du charbonnage. Longez les champs jusqu’au pied du terril.
    Coordonnées GPS : 50.411228, 3.828956

 

Terrils du Sept et Huit (Hornu)

Les terrils du Sept et Huit (SGIB), qui présente un site largement dénudé, offre une vision imprenable à 360° extrêmement intéressant pour le suivi migratoire. Il dispose d’une énorme friche herbacée, une petite roselière et une boulaie. Son avifaune est assez variée : Rousserolle verderolle, Hypolaïs polyglotte et ictérine, Locustelle tachetée, Bruant jaune, Tarier pâtre, …

Carte du site

Observations.be/Terril du Sept

Accès

Parking à proximité du rond-point de l’Axiale Boraine.

Coordonnées GPS : 50.420696, 3.823287

 

Terril de l’Héribus (Mons)

Le terril de l'Héribu ou Héribus (SGIB) est situé au sud de Mons. Il offre un magnifique point de vue sur la plaine de la Trouille ainsi que sur les autres terrils de la région et permet ainsi également de belles observations en suivi migratoire. Il dispose de roselières et pelouses sèches, de boulaies et d’une forêt feuillue et d’éboulis. Les passereaux y sont nombreux et variés. Le site présente également une herpétofaune remarquable (Crapaud calamite et Alyte accoucheur).

Carte du site

https://observations.be/Mont de l'Héribu

Accès

Parking aisé au pied du Mont de l’Héribus.

Coordonnées GPS : 50.43592, 3.94375

 

Terril du Crachet ou Mont Ostène (Frameries)

Le terril du Crachet, aussi appelé Mont Ostène, est un terril de 70 mètres de haut. Adossé au Parc d’aventures scientifiques son exploration est libre et offre au sommet une vue imprenable sur la région. Le terril est en grande partie recouvert par un boisement pionnier mais il subsiste encore de belles zones ouvertes occupées par des friches herbeuses. On y trouve également plusieurs mares accueillant une belle herpétofaune dont le Crapaud calamite. Le Lézard vivipare et l’Orvet fragile y sont également présents.

Carte du site

https://observations.be/Terril du Crachet

Accès

Parking gratuit au Parc d’aventures scientifiques (Pass), rue de Mons 19A à 7080 Frameries.

Coordonnées GPS : Pass, rue de Mons 19A, 7080 Frameries

Fiche réalisée par Sabrina Mari

Espèces

En hiver, on peut observer toutes les espèces de grèbes et de canards en quantité variable, la Grande aigrette, l'Aigrette garzette ou le Butor étoilé. Parmi les nombreuses Bécassines des marais, on peut observer la Bécassine sourde. Au niveau des passereaux, la Rémiz penduline est possible. Au printemps et en fin d'été, quelques limicoles font halte mais aussi des hôtes moins fréquents, comme le Faucon kobez, le Balbuzard pêcheur ou le Héron pourpré. Le Grèbe à cou noir est plus régulier ainsi que les guifettes. La Guifette noire est parfois observée et la Guifette moustac est possible. Quelques sternes stationnent parfois, la Pierregarin est régulière, la Sterne arctique est beaucoup plus rare. En été, quelques Aigrettes garzettes fréquentent le site, le Héron garde-bœufs est plus rare et la Marouette ponctuée d'observation possible. La nidification concerne le Grèbe caslagneux, le Grèbe huppé, le Héron cendré, les Fuligules milouin et morillon, le Faucon hobereau, le Busard des roseaux et le Râle d'eau. Du côté des passereaux nicheurs, on notera principalement la Gorgebleue à miroir, le Phragmite des joncs, la Rousserolle turdoïde, la Locustelle luscinioïde est possible. L'Echasse blanche a déjà tenté de nicher et le Blongios nain y a niché.

Saisons

Le site est intéressant toute l’année et à ne pas rater en mai. Dès le 15 août, les bassins sont occasionnellement les lieux d'activités cynégétiques.

Accès

Voir le plan d'accès sur le site LYS-NATURE. La circulation dans la réserve est uniquement possible sur les chemins balisés (avec les postes d'observation).

Visites guidées

Tous les premiers dimanches du mois à 09H30, RDV sur le  parking de la réserve. . Il est aussi possible de visiter la réserve avec un guide. Contact : Yves dubus ou Martin Mindels.

  • La visite guidée régulière est gratuite, les visites guidées sur réservations sont payantes, voir contact.

Informations complémentaires 

Fiche réalisée par l'équipe du Guignard et mise à jour par Martin Windels

Partager sur :Email

Soutenez Natagora

La nature vous attend

Participez avec Natagora à la préservation de l’environnement en Wallonie et à Bruxelles. Et bénéficiez de tous nos avantages membres ainsi que de réductions auprès de nos partenaires.
Vous aimez la nature ? Aidez-la !

DEVENEZ MEMBREREJOIGNEZ-NOUS

Faites un don

Protégez la nature ici, près de chez vous, en permettant l'achat de réserves et en soutenant nos efforts pour leur restauration.

JE PARTICIPE